COMMUNE DE CHAMPIGNELLES
LA ZONE HUMIDE
Longtemps considérées comme des lieux insalubres qu'il fallait assainir, les zones humides ont aujourd'hui une meilleure presse grâce aux recherches en écologie et à la prise de conscience de la nécessité de protéger la nature. Nous savons maintenant qu'elles sont de véritables réservoirs de biodiversité et qu'elles contribuent à l'amélioration de la qualité de l'eau.
Les plantes aquatiques se répartissent suivant leur tolérance à la submersion. Différentes espèces sont présentées le long du chemin sur pilotis. photo

La richesse des zones humides est à l'origine de nombreuses chaînes alimentaires. Les végétaux se trouvent toujours au départ des chaînes alimentaires.


Dans les zones humides des algues appelées phytoplancton jouent un rôle très important. La plupart de ces algues sont microscopiques. Le phytoplancton sert de nourriture à une multitude d'espèces , dont un grand nombre sont de minuscules invertébrés aquatiques appelés zooplancton.

La chaîne se poursuit ensuite avec les organismes de grande taille (oiseaux, poissons …).

Les zones humides sont un peu des stations d'épuration naturelles. L'épuration de l'eau se fait par différents phénomènes :

a la décantation (chute des plus gros corps en suspension dans l'eau),

a l'action des rayons ultraviolet (destruction des micro-organismes),

a la consommation de la matière organique par les bactéries - l'absorption par les plantes de substances toxiques ou indésirables.

Décantation
Rayons UV
Bactéries
Poissons
Oiseaux
Batraciens
Insectes
Panneau pédagogique illustrant le thème de la zone humide :